Publié le : 14 février 20234 mins de lecture

Il sera bientôt possible de dîner chez Dior, à Saint-Tropez mais aussi à Paris. Dior mise sur le développement du luxe expérientiel et d’un concept de marque global.

Dior à Saint-Tropez : une nouvelle expérience du luxe

Dior a choisi de confier les rênes de son restaurant au chef triplement étoilé, Arnaud Donckele, qui créera la carte du restaurant de la boutique Dior de Saint-Tropez.

Situé rue François Sibilli, face à la boutique homme, le restaurant prendra place dans un superbe hôtel particulier XVIIIe, aux côtés des univers féminin et maison de la maison Dior.

Protégé de l’effervescence de Saint Tropez par un jardin, le restaurant en terrasse a été aménagé par Salci et Britt Moran, de Dimore Studio, en accord avec la vision de Maria Grazia Chiuri, directrice artistique. L’empreinte de ses collections-capsule « Dioriviera » agrémente l’ancienne boutique éphémère et son jardin. Les motifs Toile de Jouy, modernisés par la directrice artistique, pour célébrer la décoration historique de la boutique Christian Dior.

Sur les tables du restaurant Dior des Lices, la vaisselle de la collection Cannage Montaigne, évoquant le cannage des chaises Napoléon III de l’avenue Montaigne et motif iconique du sac Lady Dior. Le concept de maison de luxe se déploie dans chaque détail.

Un précédent avec Yannick Alléno

Un premier restaurant Dior des Lices avait été aménagé dans les jardins de la boutique. Le chef Yannick Alléno avait alors imaginé une carte inspirée de la haute couture.

Le décor était signé Peter Marino, avec des salons en blanc et gris – teintes chères à Christian Dior – et accueillait les photographies de Patrick Demarchelier ainsi qu’un portrait du  couturier par Yan Pei Ming. Les  tomettes apportaient le côté méditerranéen.

Le restaurant Monsieur Dior de Paris

Le 30 de l’avenue Montaigne inaugure deux écrins d’exception, également désignés par Peter Marino, dédiés aux esthètes et aux fins gourmets.

Le Restaurant nommé Monsieur Dior, incarne l’art de vivre à la française, porté par la créativité de Jean Imbert, à la fois raffinée et généreuse, conjuguant la simplicité à l’élégance. Le chef français, accompagné de son collaborateur Antony Clémot, s’est inspiré de l’histoire de Dior pour créer le menu. Les collections Dior Maison exclusives mettent en scène ses créations.

La Pâtisserie, orchestrée par Jean Imbert, revisite les grands classiques tandis qu’un chef barista sélectionne des cafés rares pour les accompagner.

Les enjeux de l’extension-diversification de la marque Dior

Par cet ouverture de son univers, la marque souhaite se faire encore plus désirable et proposer une autre expérience du luxe, plus immersive, au-delà de la mode, de la maroquinerie, des parfums.  Le concept Dior des Lices incarne le luxe expérientiel, une évolution de la marque vers quelque chose de plus global.

Dior doit ainsi séduire cinquième sens encore jamais inexploré par la haute couture : celui du goût. Et bien sûr répondre à la même exigence d’excellence que pour ses créations. Ce nouveau territoire d’expression contribue lui aussi à son rayonnement.